Des gilets rafraîchissants pour tous nos collaborateurs

Pour le bien être de nos salariées et notre responsabilité de préserver leur santé, les gilets ont été distribués

 

Après un test concluant , nous avons équipés tous nos collaborateurs de gilet qui offre plusieurs heures de fraîcheur! Ce produit a été spécialement conçu pour les travaux physiques en extérieur.

Il leur permet une sensation de frais jusqu’à -8°C par rapport à la température ambiante pendant 5 à 6 heures!

 

Ils sont équipés de camel bag pour pouvoir boire en travaillant, de casquettes, une glacière avec des bouteilles à disposition et des fruit frais.

Les camions sont tous équipés de climatisations.

Les horaires des tournées sont adaptés.

Et pour les remercier, une prime de 20€ par jour.

Aprés leur journée de travail, ils ont à disposition une salle de repos climatisé, douche et vestiaires.

 

RMC découverte « Une entreprise du Vaucluse propose à ses salariés une prime chaleur »

Certaines entreprises tentent de protéger leurs employés de la chaleur, ou de les indemniser avec parfois des primes en cas de canicule. Reportage à Orange.

Capital : Dans le Vaucluse, une entreprise offre une prime canicule de 20 euros par jour

En plus d’une prime canicule, l’entreprise va investir dans des gilets rafraîchissants et des masques ventilés.

Il fait bon être un salarié de l’entreprise orangeoise Everest-Isolation, spécialisée dans l’isolation des combles. Selon les informations du Dauphiné Libéré, la direction a décidé d’accorder une prime de 20 euros bruts par jour travaillé à ses 22 salariés en juillet, en août et en septembre, si les températures restent aussi élevées que celles atteintes fin juin. Pour cause, lorsque le thermomètre monte à 40 degrés, dans les combles, il fait facilement 50 degrés. Des températures qui rendent la tâche des employés très compliquée. « On avait déjà donné, une prime ‘été’ l’an passé, mais cette année, on a décidé d’aller plus loin. C’est une façon de motiver les équipes et de montrer que nous pensons à elles, même si nous sommes dans des bureaux climatisés », indique dans les colonnes du quotidien Jonathan Duvillard, responsable marketing chez Everest-Isolation.

L’entreprise est bien connue pour prendre en compte le bien-être de ses salariés. En décembre 2017, son investissement en ce sens avait été récompensé par le premier prix RSE Paca. L’année dernière, l’ensemble des salariés avait reçu un sac à dos d’hydratation avec une poche à eau. « C’était notre première démarche. On a pensé à l’hydratation de nos équipes sur le terrain. Aussi, quand ils sont dans les combles sur un chantier, ils peuvent à tout moment boire. Comme on a placé dans chaque camion une glacière où ils peuvent laisser leur poche à eau », a encore expliqué Jonathan Duvillard.

Des gilets rafraîchissants

Cette année, une partie de son budget RSE (responsabilité sociétale et environnementale) de 100.000 € sera répartie entre la prime canicule et l’achat de gilets rafraîchissants, capables de faire ressentir 15 degrés de moins. « Ces gilets sont en commande, ils devraient nous être livrés très prochainement. Comme on attend l’arrivée de masques ventilés. On s’est rapproché de la médecine du Travail pour investir dans ces nouveaux équipements. On le voit comme une obligation de prendre soin de la santé de nos collaborateurs. On va tester ces nouveaux équipements cet été et si on a de bons retours de nos équipes de terrain, on validera le test et on en achètera pour tous les salariés », a conclut le responsable marketing d’Everest-Isolation.

la provence « Une société vauclusienne instaure une “prime chaleur” pour ses salariés cet été »

L’entreprise Everest Isolation, installée à Orange, vient de mettre en place une prime de 20 euros par jour ouvré travaillé et par salarié pour toute la période estivale

L’entreprise Everest Isolation, installée à Orange, vient de mettre en place une prime de 20euros par jour ouvré travaillé et par salarié pour toute la période estivale.

Les températures très élevées enregistrées en ce début d’été, en Provence, ont obligé quantité d’entreprises à s’adapter, en adoptant des mesures diverses et variées :  horaires modifiés, communication et prévention accentuées, et même des invitations à la piscine distribuées aux salariés, comme au sein du groupe Un Air d’ici, le leader français de la distribution en vrac de fruits secs, graines et légumineuse, basé à Carpentras dans le Vaucluse.

Dans le département, où des maximales régionales ont été constatées la semaine passée, la société Everest Isolation a également pris, dès le début de la canicule, plusieurs décisions fortes. «En raison de la chaleur dans les combles, pouvant monter jusqu’à 60°C, nous avons doté nos équipes de glacières dans les camions, des bouteilles sont en libre-service et des sacs isothermes sont proposés aux salariés, à placer dans le dos, permettant par le biais d’un petit câble relié aux masques, de boire en continu dans les combles. Nous avons aussi optimisé les horaires en  commençant à 6h du matin le premier chantier pour que la dernière intervention commence au plus tard à 12h et soit terminée à 13h», détaille Jonathan Duvillard, le responsable marketing et commercial de la société installée à Orange et spécialisée dans l’isolation depuis 20 ans désormais.

«Pas une incitation, juste une obligation»

Compte tenu des températures envisagées durant cet été et la volonté de préserver au mieux la santé des salariés, l’entreprise dirigée par Philippe Million a décidé  d’aller encore plus loin et d’instaurer une «une prime chaleur» d’un montant de 20 euros par jour ouvré travaillé, et ce pour toute la période estivale. «Cette mesure concerne l’ensemble du personnel sur chantier, soit 11 équipes de deux personnes. Elle a été prise car nous pensons à nos salariés et à leur bien-être, qui est un pilier de notre politique de démarche RSE depuis de nombreuses années», souligne Jonathan Duvillard. Et d’ajouter : «Ce n’est pas une incitation à travailler durant l’été, mais une obligation de l’entreprise de préserver la santé de ses salariés !»

Par ailleurs, en collaboration avec la médecine du travail AIST, Everest Isolation va équiper  ses salariés de gilets réfrigérants avec un premier test envisagé dans les prochains jours, pour encore mieux lutter contre les températures élevées.

Promotion 3 pour Sud Accélérateur, le tremplin des futures pépites régionales

Une alliance consanguine Région Sud /RisingSUD, et une cousinade de partenaires
sévèrement capés pour épauler quatorze entreprises dans leur passage à l’échelle ETI.
Lancement de Sud Accélérateur le 27 juin à Skema.
En ce début d’été, on appuie sur le champignon pour faire vrombir le moteur de la croissance… Ce 27 juin, en direct de SKEMA, c’est l’annonce de la troisième saison de l’outil régional-phare en la matière, Sud Accélerateur.

Pourquoi à SKEMA ? Parceque la business school sophipolitaine sepositionne pour deux ans en actif partenaire du dispositif sur le volet de la formation deschefs d’entreprises lauréats.

Ils sont quatorze pour cette saison 2019/2020, dont trois Azuréens, et déjà les ambitions s’affirment. Objectif commun : se consolider, dans ses connaissances, ses chiffres, ses réseaux, ses effectifs, et passer du statut de PME à celui, envié, d’ETI. Pour ce faire, la sélection, à l’entrée du programme, se veut drastique : le club ne s’ouvre qu’aux PME qui justifient d’une forte croissance, avec déjà plus
de 5M€ de chiffre d’affaires au compteur et 50 salariés en portefeuille. Pour cette session 2019, c’est du lourd : les 14 lauréates réalisent en moyenne 19M€ de chiffre d’affaires, pour 60 salariés et une trajectoire de croissance fixée à 19% entre 2016 et 2018…

 

Façonner du leader

Du sérieux. Mais aussi du plaisir, comme l’a souligné Mathieu Isola, responsable régional de l’accompagnement Réseau Sud/Bpifrance : il le dit aux nouvelles recrues, pendant ces deux années ponctuées d’accélération, «éclatez-vous, challengez-nous, participez à fond à cette expérience, dans une régionpilote sur le déploiement de ces dispositifs.» Il ne s’agira pas d’essuyer les plâtres, et certains aînés, comme Sophia Conseil, ont même atteint, grâce à l’accélérateur Sud, le niveau supérieur, au national, avec un retour enthousiaste sur les progrès et les acquis en matière de gestion de la croissance.

L’objectif est clair : il s’agit de forger des champions en leur offrant les clefs du succès
via un accompagnement serré et sur-mesure. Le dispositif Sud se destine même à être le premier accélérateur régional certifié ISO. D’où la fierté, pour nos 14 chefs d’entreprises, et une ambition chevillée au corps. L’étude postaccompagnement réalisée sur les premiers accélérés montre une croissance de 40% du chiffre d’affaires, de 60% des effectifs directs pour les entreprises qui auront su tirer profit
de ces 24 mois intensifs.

16 le nombre d’accélérations d’entreprises depuis 2016 (2 promos) dont Sophia Conseil (promo 1) et Areco (promo 2)
14 le nombre de candidats sélectionnés pour la saison III: Comat Coffrages (13), Envoi du net (06), Everest Isolation (84), Filclair (13), Horus Pharma (06), Itesa (13), JC Mat Riviera
(06), Kulker (84), Mariton (13), Mehari Club Cassis (13), Ovinalp (05), Powersys Solutions
(13), Provence Eco Energie (13), Sterne (84)

3 partenaires principaux (Région Sud, RisingSUD, Bpifrance), plus SKEMA Business
School, associée sur deux saisons sur le volet formation augmentée des chefs d’entreprises

Everest isolation lauréat programme SUD Accélérateur

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, risingSUD et Bpifrance viennent de lancer la promotion 3 de SUD Accélérateur, programme pour aider les PME à devenir des ETI. Découvrez les 14 entreprises régionales à fort potentiel, lauréates du programme !

14 entreprises à fort potentiel SUD Accélérateur cible des entreprises régionales à fort potentiel de croissance, indépendantes et disposant d’un chiffre d’affaires minimum de 5 millions d’euros et majoritairement plus de 50 personnes. Il s’adresse à des PME dont les dirigeants sont porteurs d’une véritable ambition de développement.

Everest Isolation (Orange – 84) : Spécialiste de l’isolation des combles, des planchers, des murs par projection et soufflage

SUD Accélérateur est un programme « sur-mesure » conjuguant une offre individuelle de conseil, une dynamique d’émulation collective et un suivi personnalisé.

Ce programme d’accélération régional est dédié aux PME en forte croissance. Il vise à faciliter l’émergence des leaders régionaux et aide les entreprises à franchir un cap majeur de croissance en actionnant plusieurs leviers pour leur donner les meilleures chances de succès.

Au programme : un accompagnement personnalisé de 24 mois, un programme premium et sélectif, un contenu de qualité conjuguant expertises, formations en collaboration avec Skema Business School et mises en réseau, une équipe expérimentée reconnue par les dirigeants du territoire, une visibilité nationale des dirigeants emblématiques du territoire

Le Moniteur Juillet 2019 « Les conditions de travail de mes équipes me préoccupent »

Vaucluse : « Les conditions de travail de mes équipes me préoccupent »

« La chaleur dans le Vaucluse, je la connais depuis 61 ans, mais jamais encore avec cette intensité et cette durée ! Mon entreprise est spécialisée dans l’isolation soufflée des combles et, depuis le 10 juin, nous avons reçu 210 appels entrants contre 450 pour l’ensemble de l’année 2018 ! La canicule a incité des particuliers à profiter du programme « Coup de Pouce isolation » et nous y répondons positivement, notamment en recrutant huit personnes début juillet. L’effectif atteindra ainsi près de 50 personnes fin 2019.

Ce sont les conditions de travail de mes équipes (11 équipes de deux personnes) qui me préoccupe le plus : quand le thermomètre affiche 35° à l’extérieur il faut ajouter au minimum 20° supplémentaires dans les combles des maisons du Sud de la France. Nous sommes attentifs aux prévisions météorologiques et nous planifions les interventions lors des pics de chaleur, avec des chantiers qui démarrent vers 6h45.

A raison d’une heure par intervention, mes équipes doivent être sorties des combles à12 h pour rejoindre leur véhicule climatisé et terminer leur journée. J’ai instauré en juillet et jusqu’au 9 août, date de fermeture estivale de l’entreprise, une prime chaleur individuelle de 20 € brut par jour, que l’on soit salarié ou intérimaire. J’ai équipé ceux qui travaillent dans les combles de poches d’eau fraiches Camelback pour leur permettre de s’hydrater simplement. Depuis le 3 juillet, les camions embarquent chaque jour une pastèque verte qui permet à la fois de s’hydrater et de disposer d’un apport nutritionnel.

Enfin, je viens de découvrir l’existence de gilets de rafraîchissement équipés de poches de glaçons. Je vais tester ce matériel et je pense en doter rapidement l’ensemble de l’effectif.

Ces petits gestes ont, à mes yeux, une valeur très importante, celle de prendre soin de la santé de mes collaborateurs. Sur un marché en pleine croissance (Everest Isolation a réalisé un CA en progression en 2019, à 6,8 M€ et vise 8 M€ en 2020), c’est essentiel. »