Nouveaux véhicules bio-ethanol

Suite à l’augmentation des demandes pour l’isolation des combles et planchers à 1 euro pour tous, nos trajets ont fortement augmenté,

Afin de diminuer nos émissions de CO2, nous avons équipé un commercial, un visiteur technique et un conducteur de travaux avec trois Hyundai I20  roulant au bioéthanol.

Nous avions déjà initié cette démarche en 2018 avec l’acquisition pour nos commerciaux de 3 véhicules hybrides Mi-électrique, mi-thermique.

Dont le résultat a été une diminution de 20% de nos émissions de CO2.

Journée Détente avant les congés

Journée détente aout 2019

Comme chaque année, avant de partir en vacance dans un esprit de détente et de cohésion, nous avons passé une journée avec le thème Koh-Lanta.

Déroulement de la journée:

– Petit déjeuner en groupe

– Course d’orientation avec jeu de chasse au trésor sur le thème de la découverte de la Camargue

– Piscine détente

– Déjeuner

– Transport à la plage

– Jeu koh: lanta  : Tirage de corde; parcours du combattant, canoé, paddle, lancer de corde, équilibre sur pilotis

– Remise du totem à l’équipe gagnante qui sera remis en jeu l’année prochaine

– Les blancs remettront en jeu leur trophée l’année prochaine

 

La Provence, Chez Everest Isolation, nous avons la chance d’avoir un taux d’absentéisme de « seulement » deux jours par an et par salarié

L’absentéisme au travail explose en France, un phénomène limité en Provence

Un rapport révèle que l’absentéisme est en forte augmentation sur le plan national, mais la région Paca présente l’un des taux les plus bas de France… juste derrière l’Île-de-France !

 

De son côté, Philippe Million, le PDG d’Everest Isolation, société basée à Orange et spécialisée dans l’isolation depuis 20 ans, insiste sur les mesures prises par les entreprises provençales. « Par exemple, chez Everest Isolation, nous avons la chance d’avoir un taux d’absentéisme de « seulement » deux jours par an et par salarié, alors que la moyenne en France est bien plus élevée. Cela s’explique par les mesures mises en place pour le bien-être permettant d’avoir des salariés contents et heureux de venir travailler« , affirme le dynamique dirigeant, qui a mis en place cet été une « prime chaleur », compte tenu des températures très élevées.

Une « prime chaleur » de 460 euros brut par mois pour les salariés d’une entreprise d’isolation en Vaucluse

À Orange, les salariés de l’entreprise Everest Isolation ont eu la bonne surprise de recevoir une « prime chaleur » de 20 euros brut par jour, une sorte de coup de pouce alors que, sous les toits, les températures peuvent vite monter.

En pleine journée, sous les combles, le thermomètre peut vite s’affoler et atteindre les 60 degrés. Une température étouffante pendant laquelle il faut bien travailler, avec sa combinaison. Tel est le quotidien des salariés de l’entreprise Everest Isolation. Eux, pourtant, ont de quoi se réjouir, pendant tout l’été, ils reçoivent une prime de 20 euros brut par jour, pour les aider à traverser l’été

« Venir travailler sous un toit par 60° C, il faut vraiment le vouloir. » Philippe Million, dirigeant de l’entreprise

« La chaleur reste enfermée dans la toiture avec la laine de verre, cela peut très vite monter, témoigne Hugo Amouroux, jeune employé de l’entreprise. C’est sûr que quand on sait qu’on a une prime, ça nous motive ! »

Un geste qualifié de « normal » par le dirigeant et fondateur de l’entreprise, Philippe Million : « Ça fait partie de la reconnaissance de l’entreprise pour son salarié. C’est une manière de dire « les gars, il fait chaud, on le sait, on vous donne un petit plus. » Ça permet de faire passer la pilule. »

Une prime versée tout l’été, et qui sera renouvelée dès le 15 juin prochain, quelles que soient les températures. 

Une stratégie qui va plus loin que la « prime chaleur »

Mais cette prime n’est pas le seul avantage dont bénéficient les salariés : des gilets réfrigérants, des fruits frais à disposition, des voitures électriques à louer, des cours de yoga, des voyages d’entreprise à l’autre bout du monde sont même organisés. « On veut avoir des personnes qui sont heureuses de venir travailler ici le matin, témoigne Philippe Million. Être dans une ambiance détendue, où chacun peut s’investir et être créatif, c’est aussi le meilleur moyen de faire du chiffre d’affaires. »

Et les chiffres suivent, une croissance à deux chiffres et un taux d’absentéisme de deux jours par an, contre une moyenne de 17 en France. 

Présent le 10 Octobre pour témoigner de son Engagement pour la Charte de qualité de vie au travail avec l’OPPBTP

Everest isolation sera présent le 10 Octobre au salon Préventica à marseille pour témoigner de son engagement pour la Charte Qualité de Vie au Travail en Provence-Alpes-Côte d’Azur  et son plan d’action pour continuer et optimiser sa démarche de prévention de sécurité de ses salariés.

« La Qualité de Vie au Travail peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué.»

« Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte.»

La définition s’appuie sur une partie du texte de l’ANI du 19 juin 2013

Le Dauphiné Juillet 2019 « Orange : une prime canicule de 20 € par jour pour des salariés »

L’entreprise spécialisée dans l’isolation des combles a décidé de prendre le bien-être de sessalariés à bras-le-corps. Et investit dans la prise en charge de la chaleur.

Quand le thermomètre dépasse les 40 degrés, dans les combles, il grimpe à plus de 50°.
Une chaleur difficile à supporter pour les employés de l’entreprise orangeoise Everest-Isolation, spécialisée dans l’isolation des combles. Si bien que cette année, elle a décidéd’accorder une prime canicule de 20 euros brut par jour travaillé à ses 22 salariés en juillet,en août et en septembre, si les températures restent aussi élevées…

« On avait déjà donné, une prime “été” l’an passé, mais cette année, on a décidé d’allerplus loin. C’est une façon de motiver les équipes et de montrer que nous pensons à elles, même si nous sommes dans des bureaux climatisés », indique Jonathan Duvillard, responsable marketing chez Everest-Isolation.

L’entreprise n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai dans la prise en charge de la chaleur pour ses employés. L’an passé déjà, elle avait équipé ses salariés de sacs à dos d’hydratation avec une poche à eau. « C’était notre première démarche. On a pensé à l’hydratation de nos équipes sur le terrain. Aussi, quand ils sont dans les combles sur un chantier, ils peuvent à tout moment boire. Comme on a placé dans chaque camion une glacière où ils peuvent laisser leur poche à eau. Cette année, on a voulu aller plus loin. » En décidant d’accorder une partie de son budget RSE (responsabilité sociétale et environnementale) de 100 000 € à la prime canicule et à l’achat de gilets rafraîchissants. Un équipement qui offrirait un ressenti d’une quinzaine de degrés de moins. « Ces gilets sont en commande, ils devraient nous être livrés très prochainement. Comme on attend l’arrivée de masques ventilés. On s’est rapproché de la médecine du Travail pour investir dans ces nouveaux équipements. On le voit comme une obligation de prendre soin de la santé de nos collaborateurs. On va tester ces nouveaux équipements cet été et si on a de bons retours de nos équipes de terrain, on validera le test et on en achètera pourtous les salariés. »

Isolation Everest, une entreprise très impliquée dans le bien-être de ses employés. En décembre 2017, son investissement était récompensé par le premier prix RSE Paca.